Imprimer
Catégorie : Non catégorisé
Affichages : 1732

STATUTS

 

  1. La Compagnie
  2. L'assemblée Générale
  3. Le Corps d'Office
  4. Le comité
  5. La dernière guilite
  6. Le Peloton de Gendarmes
  7. Annexe A

 Chapitre I ‑ LA COMPAGNIE


Article 1
La compagnie prend le nom de :« MARCHE ROYALE SAINTE-ROLENDE DE FROMIEE ».Ses activités ont pour but premier de perpétuer et de favoriser le culte de Sainte-Rolende, de l'escorter militairement et traditionnellement lors du passage de ses reliques sur le territoire du tour Sainte-Rolende.
La compagnie veille également à perpétuer la tradition des Marches de l’Entre-Sambre et Meuse. Elle participe à des événements folkloriques ou culturels, dans l'esprit des Marches et sans jamais nuire ou porter un quelconque préjudice à son but initial.
Article 2
La gestion de la compagnie est assurée par un Comité. (Cfr chapitre4)
Article 3
 La durée de la compagnie est illimitée. Sa dissolution ne pourra être prononcée que sur le désir formel et écrit des neuf dixièmes des membres de 1 'Assemblée Générale. (A.G.)
Article 4
L'administration de la compagnie est assurée à titre gracieux par les membres du Comité. Ces membres, par leur engagement, acceptent de remplir leur mandat avec rigueur et dévouement.
Article 5
Une collecte locale précède les fêtes de Pentecôte et alimente les avoirs de la compagnie. La collecte est réalisée ouvertement à l'aide de listes nominatives contresignées par les donateurs.
Cette visite dans les foyers du village permet un contact avec les habitants et les collecteurs se doivent de recueillir les commentaires et suggestions émis par les habitants.
Article 6
En fonction de ses avoirs, la compagnie intervient dans les frais des activités entreprises :
•   Distribution de poudre et amorces pour permettre l'exécution des salves et décharges traditionnelles.
•   Intervention dans la location des costumes.
•   Organisation d'une restauration le lundi de Pentecôte.
•   Etc.Si la trésorerie l'impose la compagnie peut réclamer une participation financière à chaque marcheur.


 

 Chapitre II ‑ L'ASSEMBLÉE GENERALE


Article 1
L'assemblée Générale (A.G.) est constituée par l’ensemble des marcheurs de la compagnie de Fromiée
Article 2
L'A.G. approuve ou réfute les statuts ainsi que toute modification qui y serait apportée.
Article 3
L’AG élit parmi ses membres un COMITÉ. Il se compose au minimum de cinq membres et au maximum de sept membres.
L'élection des membres du COMITÉ s'effectue sur base d'un vote secret et par voix de préférence..
Article 4
Prend part aux votes de l’A. G., le membre :
•   ayant participé aux deux tiers des différentes assemblées générales organisées au cours des deux précédentes années.
•   ayant atteint l'âge de la majorité.
•   ayant participé aux prestations de la Compagnie au cours des deux dernières années
•   n'ayant pas été frappé d'exclusion spécifique.
Article 5
En fin d'exercice (année calendrier), l’A.G. désigne en son sein deux commissaires aux comptes. Les mandatés recevront de la part du trésorier toute aide leur permettant d'examiner et de contrôler les comptes et avoirs de la compagnie. Après examen concluant, ils donneront décharge au Comité de la gestion satisfaisante de la trésorerie.
Ces commissaires ne seront pas membres du comité et le mandat sera de préférence confié à des membres différents d'année en année.
Article 6
L'A.G. examine les différentes propositions soumises par le Comité hors "affaires courantes " et statue à leur sujet.
Article 7
L' A.G. délègue ses pouvoirs au COMITE et conserve le droit de l'interpeller via les bons offices de quatre DELEGUES représentatifs de chaque peloton constituant la compagnie. Toute motion d'ordre doit être introduite par un DELEGUE ou par un nombre représentatif (...) des membres de l'assemblée.
Article 8
Le DELEGUE auprès de l’A.G. :
·         est le représentant de son peloton.
·         est choisi pour son expérience, son esprit convivial et son sens du réalisme.
·         ne doit pas faire partie ni du Comité ni du Corps d'office en fonction.
·         Il récolte et exprime aux membres du Comité les avis, suggestions, griefs éventuels formulés par les membres de la compagnie
·         Il signale au Comité toute remarque utile exprimée dans le village au sujet des activités du groupeLe DELEGUE, choisi avec beaucoup de discernement par son peloton, sera reconnu comme un "Sage" Son opinion et ses conseils seront recueillis par le Comité avec la plus grande attention.
Le mandat du délégué est d'une durée indéterminée. II peut y mettre fin à sa convenance en ayant pris soin d'en avertir les parties concernées dans des délais raisonnables permettant son remplacement.
Article 9
Pour mener à bien toute tâche ou entreprise au bénéfice de la Compagnie, le Comité peut requérir aide et assistance des membres de l’A.G.
Article 10
L' A.G. se réunit :
·         Trois fois par année, de manière pratique avant ou après des événements significatifs vécus par la Compagnie.
·         A la demande du Comité.
·         A la demande spéciale des délégués et en concertation avec le Comité

 


 

Chapitre III ‑ LE CORPS D'OFFICE


Article 1
La compagnie est encadrée par un corps d'officiers et de sous‑officiers constitué traditionnellement au cours de la nuit du mardi au mercredi suivant les fêtes de Pentecôte.
La structure de ce "Corps d'office" est régie suivant les articles ci‑après :
 Article 2
Il est de coutume de "CASSER LE VERRE", dès minuit au cours de la nuit du mardi après la Pentecôte.
L'expression pour celui qui s'engage à "CASSER LE VERRE" revêt une importance capitale et signifie pour l'intéressé : s'engager sous serment devant l'assemblée de remplir sans réserve au cours de la saison suivante les fonctions et obligations du poste que lui confère son grade, notamment :
·         être un exemple pour son peloton et les membres de la Compagnie.
·         respecter scrupuleusement les statuts.
·         assurer complètement cette fonction jusqu'au mercredi suivant la Pentecôte à minuit.
 Article 3
L'ordre de passation des postes est rigoureux et s'opère comme suit :
- Le ou les (maximum trois) Majors.
- Le ou les adjudants de compagnie. ( Maximum deux)
- Le ou les (maximum deux) officiers porte‑drapeaux.
- successivement :         
les officiers des pelotons de voltigeurs, grenadiers, gendarmes et dernière guilitte, sachant que le commandement des pelotons des gendarmes et de la dernière guilitte est strictement réservé à l'un de ses membres respectifs.
     (Cfr Chapitres V et VI de nos statuts)
- Les cantinières  aux différents pelotons, successivement et à savoir :

 Article 4
Les cérémonies du cassage de verre sont dirigées par le Comité de la Marche Sainte-Rolende.
Ce moment primordial dans la vie de la compagnie s'effectue en stricte harmonie et respect de ses statuts et règlements.
 Article 5
Combien haute et significative de politesse, honnêteté et franchise est la formule "HONNEUR A L'ANCIEN", adressée à haute et intelligible voix au titulaire du poste soumis à passation.
Cette préséance est accordée une année seulement, au membre du corps d'office sortant qui peut ainsi renouveler son engagement au cours de la saison suivante.
Après deux années consécutives de fonction le titulaire n'a plus accès au poste.
Toutefois, si après trois appels à candidature effectués dans des délais raisonnables au cours de la cérémonie, aucun autre candidat ne se propose au poste annoncé, l'ancien titulaire peut représenter sa candidature et bénéficier l'année suivante des effets de la formule "Honneur à l'ancien ! "
Tout membre du Corps d’Office ayant presté deux années consécutives dans un des pelotons, n’a plus accès au Corps d’Office pendant une année et ce, jusqu’au prochain cassage du verre, excepté si aucun candidat ne se présente.
Article 6
Aucun cassage de verre ne peut se faire par délégation, le geste doit impérativement être accompli par le seul prétendant au poste.
Seul le Comité peut accorder pour raison impérieuse et en des circonstances très exceptionnelles, une dérogation à cet article.
Le problème sera de préférence réglé sur le champ et sur présentation par le délégué du mandat d'un engagement écrit signé par le prétendant au poste.
Le recours à cette procédure reste à proscrire dans la plus large mesure.
 Article 7
Les fonctions de sergent-sapeur et de tambour-major ne sont pas soumises à passation.
Elles appartiennent à la décision du comité et sont confiées à des titulaires par reconnaissance de leur qualité de marcheur et de leur capacité à assurer ces postes importants.
La compagnie est propriétaire des insignes de ces fonctions : la canne et la bêche.
L 'A.G. et le comité se réservent le droit de retirer ces insignes aux titulaires en poste si, et seulement si, leur attitude ou leurs prestations sont jugées inadéquates par rapport au niveau exigé.
Dans le cas de démission ou d'empêchement le Comité pourvoira au remplacement et soumettra son choix à l'approbation de 1 'A. G.
 Article 8
Pour prétendre à un grade le postulant doit :
1.  Etre âgé de dix huit ans au moment du cassage du verre.
2. Avoir participé aux prestations de la compagnie au cours de la saison précédente
3. Compter une expérience de cinq années de marche au sein de la Compagnie pour les postes d'officier de peloton.. De cinq années
      Major et d'adjudant .
4.  Avoir fait preuve d'une attitude digne, respectueuse des traditions et des
     usages dans la compagnie.
5.  Ne pas avoir été frappé d’une sanction
6. S'engager solennellement à respecter les statuts et règlements en
     vigueur dans la compagnie, ainsi que les directives du Comité.
7. S'engager à participer de manière significative à la préparation et à la
     réalisation des activités de la marche en ce et y compris : collectes,
     distribution et récupération des costumes sous sa responsabilité,
     souper, barbecue, et autres faits ou événements exceptionnels.
Le Comité se réserve le droit de refuser le cassage du verre à un éventuel prétendant qu'il jugerait indigne ou incapable d'assumer l'engagement auquel il prétend.
 Article 8 bis
Les postes de Petits Officiers sont accessibles aux garçons âgés de moins de 12 ans au moment de la Pentecôte et l’acceptation est laissée à la discrétion de l’Officier en charge du Peloton.
Ces postes sont limités à 1 par peloton.
Les postes de petites cantinières sont accessibles aux filles  âgées de moins de 12 ans au moment de la Pentecôte. Ces postes sont limités à une petite cantinière par peloton et l’acceptation est laissée à la discrétion de l’Officier en charge du peloton.
Dans tous les cas, l’Officier ne pourra accepter que deux enfants maximum. (Petites cantinières ou petits Officiers)
Les postes de petites infirmières sont accessibles aux filles âgées de moins de 12 ans au moment de la Pentecôte. Elles prendront quant à elles, place aux côtés de l’infirmière titulaire.
 Article 8 Ter
Les porte-drapeaux et l’infirmière de la Compagnie, tous trois responsables des enfants durant les prestations officielles, déclinent toute responsabilité en cas d’incident et/ou accident lors des arrêts et après dislocation de la Compagnie.

 Article 9
Outre les prestations spécifiques à sa fonction, l'officier s'engage à : faire respecter ordre et discipline dans la compagnie et plus particulièrement au sujet :
1. de la ponctualité.
2. de la tenue vestimentaire.
3. des interdictions de fumer dans les rangs.
4. de l'ivrognerie et des trublions.
5. de l'alignement.
6. de la sécurité
De veiller en général au bon déroulement des prestations de la compagnie, d'exercer son autorité dans la dignité et le respect des traditions.
 Article 10
Le deuil ne suspend pas l’engagement solennel pris par un officier.
Sa présence est hautement souhaitée et ne fera que renforcer la dignité qui doit émaner des prestations de la marche.
Toute attitude prise par un officier dans cette situation ne sera, quelle qu'elle soit, nullement contestée ou critiquée.
 Article 11
Aucune cause : maladie, deuil, ou autre événement ne suspend dans le temps les obligations ou prétentions à l'occupation d'un poste, à l'honneur à 1'ancien.
Toute prestation non assumée pour quelque motif que ce soit rompt le contrat entre l'intéressé et la compagnie. Il ne pourra prétendre à aucun droit en aucune circonstance.
Le Comité se réserve le droit de suspendre l’application du présent article.

 Article 12
Les salves et décharges se font sous le commandement des majors.
Elles sont préparées sous les injonctions de l'adjudant et doivent s'opérer dans une perfection d’ensemble.
 Article 13
Chaque officier détient les mêmes droits et prérogatives dans le cadre de sa fonction.
Une distinction est faite en ce qui concerne le commandement de la première décharge :
1.  L'honneur de commander la première décharge est toujours réservé au premier major.
2.  Son caractère de PREMIERE décharge exclut toute autre décharge dans le village avant cette ouverture officielle des cérémonies de Pentecôte.
Le major prononcera scrupuleusement la formule suivante :
"NOUS ALLONS FAIRE CETTE PREMIERE DECHARGE A LA PLUS GRANDE GLOIRE DE DIEU ET EN L'HONNEUR DE SAINTE ROLENDE POUR QU'ELLE NOUS PRESERVE DE TOUT MAL ET DE TOUT ACCIDENT"
Le cérémonial entourant cette première décharge fait partie de nos traditions et doit être respecté.
 Article 14
Le ou les adjudant(s) de compagnie a (ont) pour mission :
1.     d’effectuer l’appel
2.     de faire évoluer la compagnie en respectant, itinéraires, horaires et directives communiqués par le Comité
3.     de commander la préparation des tirs de la compagnies en faisant observer les directives propres aux traditions, aux procédures, à la sécurité des membres de la compagnies et des spectateurs assistant à ses évolutions
4.     de contrôler la bonne tenue générale de la compagnie et de donner injonction aux officiers de peloton de faire respecter l’ordre et la discipline en accord avec les lieux et les circonstances
5.     d’interdire et de réprimander les tirs isolés
6.     de veiller à la distribution raisonnable de poudre aux officiers respectifs.
 Article 15
Toute somme d'argent confiée de source extérieure à un officier doit être remise dans les plus brefs délais au trésorier de la compagnie ou à son adjoint.
 Article 16
Toute dépense justifiée engagée par l'un des officiers lui sera automatiquement remboursée par les soins du trésorier sur présentation d'un reçu probant contresigné par le bénéficiaire de la somme.

Article 17
La location et respect de l’intégrité de l'uniforme de l'officier sont totalement effectués sous sa responsabilité et à la discrétion de l’intéressé.

 


 

Chapitre IV ‑ LE COMITE

 Article 1
La direction et la gestion de la Marche sont confiées à un comité composé de membres élus (minimum cinq et maximum sept membres).
Après un mandat de 6 années et afin de procéder à un renouvellement des cadres tout en conservant une continuité dans les actions entreprises, un membre du comité, et un seul, sera d'office démissionnaire sur base de volontariat ou par tirage au sort.
Il sera procédé à de nouvelles élections en suivant les directives stipulées à l'article 3.
 Article 2
Le comité désignera en son sein : un président, un trésorier, un secrétaire.
Chaque année le comité reconfiera, s'il échoit, les différentes charges aux titulaires ou redistribuera les charges en fonction des besoins de la compagnie ou de la disponibilité des intéressés.
 Article 3
L'appel des candidatures au renouvellement de membre du comité aura lieu au minimum trente jours avant les élections auprès de tous les membres de I'A.G.
Les critères d'éligibilité d'un membre sont :
1.    Avoir soumis sa candidature écrite au secrétaire au moins quinze jours avant la tenue des élections.
2.     être âgé de dix huit ans minimum.
3.      Justifier de cinq années consécutives d'expérience dans la marche.
4.     Ne pas avoir été frappé par une exclusion.
5.    avoir eu une conduite exemplaire au cours de ses prestations au sein de la compagnie.
Les membres sortants sont rééligibles et doivent également avoir respecté la procédure stipulée ci‑avant.
 Article 4
Les membres du Comité peuvent présenter leur démission par lettre adressée au secrétaire.
Le Comité pourra alors procéder à un appel de candidature et soumettre les dossiers aux suffrages de l’A.G.
Les nouvelles admissions sein du Comité se limiteront strictement à deux par année.
La procédure d'élection aura lieu lors de la première Assemblée générale de l’année.
 Article 5
Le secrétaire convoque le comité au minimum cinq jours avant la réunion.
 Article 6
Toute réunion de Comité doit nécessairement comprendre cinq  membres.
Les absences doivent être justifiées et ne peuvent se répéter sous peine d’exclusion.
 Article 7
Les décisions du Comité sont prises à l'unanimité.
En cas de contestation, un vote, éventuellement secret, aura lieu.
Les membres du Comité sont tenus à la discrétion de rigueur au sujet des délibérations.
 Article 8.
Le Comité convoque l'A.G. par tout moyen utile au moins quinze jours avant la réunion.
Trois réunions minimum de l'A.G. doivent avoir lieu annuellement et ce
·     En début d'année (avant le souper dansant).
·     Avant la Pentecôte.
·     Après la Pentecôte pour commentaires, bilan et mise au point générale ainsi que remise des comptes. Préparation de la Sainte-Adèle.
 Article 9
La trésorerie et les avoirs de la Compagnie sont gérés par le Comité.
La comptabilité est suivie par le trésorier et le trésorier adjoint.
Le Comité gère les avoirs de la Compagnie en "bon père de famille" et juge de l'opportunité des placements à effectuer.
Le Comité est tenu pour responsable devant 1'A.G. de la bonne gestion des comptes et des engagements financiers entrepris.
Annuellement deux commissaires aux comptes désignés au sein de I 'A.G. sont reçus par le trésorier pour examen des comptes, vérification des avoirs. Le trésorier est tenu de donner toute facilité aux commissaires pour leur permettre de mener à bien leur mission.
 Article 10
Le Comité détermine, organise et réglemente les différentes activités de la Marche.
Il doit, en cette matière, harmoniser les projets et réalisations en accord avec les lois et règlements en vigueur dans notre pays et veiller au respect des usages et traditions de notre région.
En particulier :
L'organisation des cérémonies de Pentecôte est régie par un règlement détaillé à l'annexe A des présents Statuts.
Cette annexe est datée et peut être amendée en fonction des besoins, obligations auxquels la compagnie doit pouvoir faire face au cours de son existence.
 Article 11
Suivant les possibilités de la trésorerie et en accord avec l'A.G., le comité contracte une assurance couvrant les activités de la Marche.
Il veille à la bonne communication des termes du contrat afin que chaque participant aux activités puisse juger de l'opportunité personnelle de compléter sa couverture en assurance.
Chaque année les termes du contrat couvrant la compagnie sont rappelés en assemblée générale.
 Article 12
Le comité effectue les démarches auprès des loueurs d'uniformes, et organise la bonne distribution des équipements : à savoir :
•   Négociation de la location.
•   Détermine 1'intervention éventuelle de la compagnie dans les frais de location des uniformes.
•   Prise et remise des costumes chez le loueur.
•   Paiement des frais de location.
•   En collaboration avec les officiers de peloton, gère une liste informatique des besoins en costumes.
·         confie aux officiers de peloton les vêtements et accessoires destinés à être distribués aux effectifs.
Le Comité rappelle qu'il n'est nullement responsable de l'intégrité des pièces louées.
Il fera signer sous la responsabilité des officiers de peloton une liste nominative stipulant les limites de son engagement dans les procédures d'équipement de la compagnie.
Le Comité se réserve le droit de poursuivre en dommages et intérêts tout membre de la compagnie ou tout tiers ayant par désinvolture ou négligence entraîné des frais inutiles à la compagnie.
 Article 13
Le comité peut éventuellement veiller à l'acheminement des armes réservées par les marcheurs auprès du loueur.
La compagnie ne peut en aucune manière être tenue pour responsable de la qualité des armes louées, de leur utilisation et du respect de leur intégrité.
Le contrat de location est strictement limité entre loueur et locataire.
Toute responsabilité, réclamation, devront s'opérer et seront strictement réservées aux deux parties précitées.
 Article 14
Le Comité achète et distribue la quantité de poudre nécessaire aux prestations de la compagnie.
Tenant compte des lois en vigueur et des termes et limites établis par les compagnies d'assurance. Il en réglemente strictement l'utilisation, à savoir :
•  Tout utilisateur d'une arme est tenu pour seul responsable de sa bonne manipulation.
•  Les tirs intempestifs ou non prévus par l'ordre de marche (ANNEXE A) sont interdits.
•  Toute décharge, salve d'honneur doit s'exécuter sous la surveillance et le commandement d'un officier.
La Marche Sainte-Rolende  n'est nullement impliquée par des tirs intempestifs ou solitaires n'ayant aucune relation avec les prestations prédéterminées de la compagnie et tout accident qui pourrait survenir en pareille circonstance le serait sous la seule et entière responsabilité du tireur.
 Article 15.
Le Comité a pour tâche la bonne gestion de la Marche en respect des règlements et statuts.
Il s'impose leur stricte observance et s'applique à les faire respecter par l’ensemble des membres de la Compagnie et de ses sympathisants.
Si des mesures s'imposent, le Comité doit en toute circonstance qui le justifie prendre des mesures telles que
·   La réprimande.
·   L'interdiction de participer aux décharges
·   L'exclusion temporaire ou définitive aux activités de la Marche.
·   L'interdiction de cassage du verre.
Les mesures graves telles exclusion et interdiction de cassage du verre en seront éventuellement débattues et justifiées auprès de l A.G.
 Article 16
Tout membre du Comité doit être un exemple au sein de la compagnie.
Il se doit de respecter scrupuleusement les statuts et tout manquement lui sera signifié par le reste du Comité. Il devra éventuellement répondre de son attitude devant 1'Assemblée Générale.
 Article 17
Tout officier et soldat se doit de respecter les directives et injonctions du Comité.
 Article 18
Le Comité gère les contrats et les prestations de la batterie.
II décide annuellement de reconduire ou non le contrat établi avec le représentant de la batterie.
II décide du nombre de tambours devant constituer la batterie.
Le tambour-major veillera à la qualité des prestations de sa batterie et au respect scrupuleux des présences.
 Article 19
Le Comité peut, si sa trésorerie le permet, et pour rehausser le prestige de la Compagnie engager les services d'une société de musique.
Il veille à donner les directives au responsable et au respect du contrat établi avec la société choisie.
 Article 20
Le Comité veille à participer aux réunions d'informations d'intérêt général et utiles pour la compagnie :
Telles les réunions organisées par :
•   L'administration communale.
•   Le Musée des Marches.
•   L'association des marches de l’Entre-Sambre et Meuse, etc.
Il veille également à s'informer des ordres et réglementations édictés par les autorités, administration communale, police, état, etc., et adapte les statuts et réglementations conformément aux lois.
 Article 21
Le Comité a la garde du drapeau de la jeunesse, il veille à son entretien et à son intégrité.

 


 

 

Chapitre V ‑ LA DERNIERE GUILITTE

 Article 1
La dernière guilitte est un peloton de grenadiers équipés d'uniformes du premier empire. Il ferme les rangs de la compagnie SAINTE-ROLENDE de FROMIEE et constitue ainsi invariablement son dernier peloton.

 Article 2
Il est composé de six soldats maximum, d'un sergent et est commandé par un officier.
L'officier est accompagné d'une cantinière, éventuellement d'un petit officier et une, ou des, petite(s) cantinière(s) (Conformément aux statuts généraux ‑ ART 8 Bis).

 Article 3
La dernière guilitte a pour motivation première d'entretenir le respect des traditions et usages depuis la création de la compagnie à Fromiée.

 Article 4
Etre « invité » à faire partie de ce peloton signifie un ferme engagement :
·         Au respect scrupuleux des règlements, usages, statuts en vigueur dans la compagnie et à se poser en exemple à cet égard.
·         A prester uniquement dans la dernière guilitte sous peine de s'exclure (Sauf cas de force majeure délibérée au préalable par ses membres), automatiquement et définitivement du groupe et libérer ainsi le poste occupé.
·         A assurer une présence maximale lors des prestations diverses de la compagnie.

 Article 5
La dernière guilitte désigne en son sein l'officier qui assurera le commandement du peloton lors de la saison de marche future. L'officier s'engage solennellement par le cassage du verre traditionnel. (Voir statuts généraux ‑ Cassage du verre).

 Article 6
Le poste de sergent est réservé au plus ancien du groupe, lorsque le titulaire est empêché son intérim éventuel est assuré par le membre suivant dans cette hiérarchie.

 Article 7
L'invitation à être admis au sein de la dernière guilitte est réservée aux marcheurs ayant régulièrement participé aux activités de la compagnie. Les critères d'éligibilité seront entre autres : dévouement, ancienneté, convivialité.
Nul ne peut prétendre faire partie du groupe sans y avoir été expressément invité et parrainé par deux de ses membres. Le parrainage est réservé à un filleul. L'officier en exercice a le privilège de parrainer à lui seul un filleul.
Les parrains seront responsables de la bonne attitude du filleul et en répondront devant le peloton.
L'admission d'un nouveau membre ne doit idéalement susciter aucune réaction négative de la part de l'un de ses membres et ce afin de préserver l'harmonie et l'esprit du groupe.
L'opposant éventuel doit justifier objectivement sa position.
Si les candidatures sont nombreuses il sera procédé à un vote par ordre de préférence et suivant la formule de la liste par attribution de points. Le candidat retenu aura rassemblé le plus grand nombre de points.

 Article 8
Appel aux postulants et procédure à respecter seront publiés en temps utile, dans le journal de la Marche.
Seule(s) la (les) candidature(s) introduite(s) dans les délais impartis sera(ont) retenue(s).

 Article 9
Ce présent statut s'applique exclusivement à la dernière guilitte et ne peut être modifié que par l'avis de la majorité des membres du peloton qui veillera à rassembler 1 'esprit unanime du groupe.

 Article 10
Les décisions concernant les prestations du peloton sont gérées exclusivement par ses membres. Lors d'un vote, si une situation de ballottage se présente la voix de l'officier est prépondérante.

 


 

 

Chapitre VI – PELOTON DE GENDARMES

 Article 1
Le peloton de Gendarmes est équipé des uniformes de la Gendarmerie du 15 avril 1832.
Ce peloton s’engage à évoluer uniquement au sein de la Compagnie de FROMIEE.
Si une prestation extérieure était sollicitée, elle ne pourrait se faire que moyennant l’accord du Comité.
A partir de la Pentecôte 2006, le peloton évoluera derrière la Saperie de la Compagnie SAINTE-ROLENDE de FROMIEE.

 Article 2
Le peloton sera constitué par des ex-Gendarmes ou des ex-policiers, faisant partie de l’actuelle police fédérale ou locale. Il pourra être dérogé à cette règle, uniquement pour les postulants ayant effectué leur instruction complète au sein de l’Ecole Royale de la Gendarmerie ou d’une école de la police communale.
Le peloton sera constitué d’un Officier, de quatre maréchaux des Logis-Chefs au maximum, de quatre Maréchaux des Logis et de huit Brigadiers.
Le peloton ne compte pas de cantinière.

 Article 3
Le peloton de Gendarmes a pour motivation première d’entretenir le respect des traditions et usages depuis la création de la Gendarmerie Belge.

 Article 4
Faire partie de ce peloton signifie un ferme engagement :
·         Au respect scrupuleux des règlements, usages, statuts en vigueur dans la compagnie et à se poser en exemple à cet égard.
·         A prester uniquement dans ce peloton sous peine de s'exclure (Sauf cas de force majeure délibérée au préalable par ses membres), automatiquement et définitivement du groupe et libérer ainsi le poste occupé.
·         A assurer une présence maximale lors des prestations diverses de la compagnie

 Article 5
Le peloton sera commandé par un Officier de l’actuelle police fédérale ou locale.

 Article 6
Les postes de Maréchaux des Logis-Chefs seront attribués à des
Inspecteurs-Principaux de l’actuelle police fédérale ou locale.
Lorsqu’un des titulaires est empêché son intérim éventuel est assuré par le membre suivant dans cette hiérarchie.

 Article 7
L’Officier et les Maréchaux des Logis Chefs, seront responsables devant le Comité, de la bonne attitude du peloton.

 Article 8
Ce présent statut s'applique exclusivement au peloton de Gendarmes et ne peut être éventuellement modifié que par l'avis de la majorité des membres du peloton.

 Article 9
Les tenues complètes, accessoires inclus sont la propriété exclusive des membres de ce peloton. L’entretien sera assuré par les membres du peloton.

 Article 10
Le fanion du peloton est la propriété de la Compagnie de FROMIEE.
Il sera confié à un des Maréchaux des Logis Chefs du peloton.
C’est lui qui aura la responsabilité du fanion.
Il veillera à son entretien et à le garder en bon état.

 


 

 ANNEXE A

 Date de rédaction : 28 avril 2005.Les matières traitées sous annexe A concernent les évolutions de la Compagnie lors : des prestations courantes, des fêtes de Pentecôte et de la Sainte-Adèle. Elles sont sujettes à révisions constantes en rapport avec des décisions, législation, ou obligations communales et nationales ou tout simplement par la volonté de l’A.G.
Leur énoncé doit être respecté et scrupuleusement mis en oeuvre par les autorités en place au moment de leur exécution.Les dimanches lundi et mardi de Pentecôte et jour de la Sainte-Adèle :L’APPEL
Débute au départ d'un lieu choisi de commun accord avec l'Adjudant et le Tambour- Major.
Les heures de départ sont déterminées par le Comité et annoncées au préalable à la Compagnie.
Le Tambour-Major et sa batterie seront au lieu de rendez-vous 15 minutes avant le départ.
Le parcours de l’APPEL s'organisera en fonction des résidences ou lieux déterminés par les officiers. Les officiers se tiendront prêts pour emboîter le pas à l’APPEL.
L'APPEL se terminera toujours au local de la compagnie ou au lieu désigné comme tel.LE DIMANCHE DE PENTECOTE.
Défilé de la compagnie le dimanche dans les rues de Fromiée
La remise du drapeau ainsi que la «première décharge» ont toujours lieu sur le parvis de l'église Sainte Adèle le dimanche à une heure déterminée avec le Collège des bourgmestres et échevins (Actuellement 16 heures)
La compagnie se dirige ensuite vers le cimetière et y exécute une salve d'honneur, elle poursuit vers le monument pour y déposer une gerbe de fleurs.
La compagnie évolue ensuite vers la place pour un bataillon carré et une décharge.
Retour au local.
La compagnie rend par la suite, visite aux «Inviteurs». Le parcours et l'horaire sont prédéterminés en fonction des souhaits des inviteurs et s'exécute sous les directives de l'adjudant qui gère au mieux l'évolution de la compagnie.LE LUNDI DE PENTECOTE
Après l'appel, participation de l'ensemble de la compagnie à la Messe militaire célébrée à son intention.
La compagnie prend part à la rentrée à Villers Poterie.
Un repas communautaire est organisé et éventuellement offert aux marcheurs de notre compagnie.
L'après midi :
Bataillon carré, discours et remise des médailles.
Accueil aux « quatre chemins » et entrée solennelle de la châsse de
Sainte-Rolende et des pèlerins vers l'église.
Décharge sur la place de l'église.
Départ vers les prés de Sartia, la compagnie dans son ensemble escorte la châsse jusqu'à Gerpinnes/prés de Sartia.
Participation à la rentrée de Gerpinnes.LE MARDI DE PENTECOTE
Appel dans le village
Rendez‑vous à l'entrée de Gerpinnes. Visite à l'église Saint-Michel, défilé et décharges aux notables du village.
Retour à Fromiée et décharges aux inviteurs en fonction d'un programme préétabli.
Retraite aux flambeaux – 23.30 heures.
Cassage du verre – 24.00 heures.LA SAINTE-ADELE
Appel organisé en fonction de l'horaire convenu avec le clergé.
Participation de la compagnie à l'office religieux.
Escorte de la procession et salves aux différentes chapelles et reposoirs visités.
Appel à 15.00 heures et poursuite des visites chez les inviteurs.Les détails propres à 1'annexe A, sont revus annuellement en fonction des directives ou mises à jour impératives et justifiées au cours de l'assemblée Générale précédant les fêtes de Pentecôte.
Tous les participants à la marche, sans aucune exception, se conformeront scrupuleusement au programme définitivement établi.
En cas de nécessité impérieuse le Comité peut, à tout moment, décider de modifier le programme et en avise l'adjudant pour veiller à sa bonne exécution.