Imprimer
Catégorie : Non catégorisé
Affichages : 1458

Drapeau

 

Au milieu du 19ième siècle, à Fromiée, comme dans bons nombres de bourgades, les villages vivaient aux rythmes des festivités organisées par les comités de jeunesses.Lourde tâche que de faire vivre son petit hameau préféré. En quête de reconnaissance et de visibilité, le comité de jeunesse de Fromiée s’est mis à la recherche d’un mécène pour lui permettre de se confectionner un drapeau. C’est en mars 1867, à la naissance de son premier fils, Léandre, que Jean-Joseph ROLAND, offrit le premier drapeau de la jeunesse. Le « parrain » du premier étendard de la jeunesse de Fromiée était un grossiste brasseur, fortuné, mais aussi grand-père du non moins célèbre historien, Joseph Roland. Pendant une longue année d’attente, le fruit fut récolté et exhibé, au grand plaisir des habitants de Fromiée, lors des différentes festivités du village. Le privilège de porter le drapeau était offert chaque année à celui qui offrait le plus de litres de bière.

C’est un quadrilatère en forme de losange, il est dressé sur pointe et est bordé d’un galon et de franges dorés. Il est surmonté d’un lion en bois dressé sur les pattes arrières sujet principal des armoiries de la Belgique. Le tissu utilisé est un velours épais de couleur bleu marine qui sera remplacé par la suite par un velours bordeaux foncé. Bien avant 1868, Fromiée vénérait les bienfaits de Sainte Adèle et comme le drapeau de la jeunesse a pour habitude de représenter le saint patron de la paroisse dont il dépend, Sainte Adèle y est représentée dans sa tenue d’abbesse, tenant dans sa main droite la crosse de l’abbesse et dans la main gauche la miniature de la première chapelle en bois qui a précédé l’église de Fromiée érigée en 1895. Pour les spécialistes, il s’agirait de la reproduction d’une abbaye. Le feuillage qui l’entoure est cousu en fils d’or et est typique dans les décors d’élévation réservé aux Saintes. Un blason de quatre lions, emblème de la province du Hainaut, couronné, le tout étant dominé par l’étoile du berger. Il est dédié à la « Jeunesse de Fromiée »

Il y a deux Sainte Adèle. Celle avec une maison est la fille de Dagobert, qui à la mort de son mari fonde une abbaye près de Trèves où elle est abbesse. La seconde, la nôtre, est priée dans l’église, pour les problèmes de vue, c’est la même que celle d’Orp-le grand (bâton et calice). Elle est décédée en l’an 700 et est enterrée dans la crypte de l'église Saint-Martin d’Orp-le-grand. Ses reliques furent placées dans une châsse toujours conservée à Orp-le-Grand et une procession annuelle est organisée en son honneur le premier dimanche d'octobre. Une autre procession en son honneur se déroule à Warnant le premier dimanche de juillet. Elle est fêtée le 30 juin et honorée dans le diocèse de Malines. Des lieux de culte lui sont dédiés à Saint-Géry, Fromiée, Brye et Hemptinne. Elle est invoquée pour la guérison des affections de la vue.

Au fil du temps, le comité de la jeunesse a perdu de sa superbe et le drapeau s’est vu délaissé. Rangé dans un coin de l’église, il ne sortait que lors des processions dans le village. Ce n’est qu’entre les deux guerres lors de la création difficile de notre compagnie qu’il fut intégré dans nos rangs sans ne jamais plus les quitter. En 1999 après avoir rendu plus de 130 années de bons et loyaux services, il fut remplacé par un autre drapeau toujours dédié à Sainte Adèle mais nommé cette fois « Marche de Fromiée ». Notre relique a été mise sous vide dans un double vitrage filtrant les UV et exposé dans l’église Sainte Adèle de Fromiée puisqu’il fait partie du patrimoine de la fabrique d’église de Gerpinnes.